En empruntant le nom de cet utopiste croix‑roussien du XIXème siècle, le CEDRATS souhaite établir un trait d’union entre les multiples et diverses tentatives de créer des alternatives sociales visant à l’émancipation individuelle et collective que nous avons connue depuis deux cent ans.
Cependant, avec l’ouverture du CEDRATS, si d’un côté nous voulons maintenir vivante et enrichir cette mémoire et ce patrimoine historique et social, de l’autre nous voulons contribuer à réfléchir et encourager les expériences actuelles qui continuent à creuser des nouveaux chemins visant toujours ce même objectif : s’engager dans le quotidien pour que nos sociétés soient les plus libres, égalitaires et démocratiques possible.

Michel-Marie Derrion ( 1804 Lyon - 1850 Rio de Janeiro )
Inspiré par le saint-simonisme et le fouriérisme, il fut l’un des premiers utopistes réalisateurs du xixe siècle. En effet, en 1835 avec l’appui des milieux lyonnais mutualistes naissants, il ouvrit plusieurs magasins sous l’enseigne « le Commerce véridique et social  ». Son objectif était celui de résoudre « immédiatement la question sociale  » par la mise en vente de bons produits et à des « justes prix », en pensant aux plus démunis en général, et à ces hommes et ces femmes en particulier qui travaillaient dans la grande fabrique de la soie représentée par les très nombreux ateliers installés sur les pentes de la Croix-Rousse.
Son expérience ne dura pas longtemps… mais il avait ouvert la voie à cet « esprit coopératif  » qui reste toujours une alternative possible aujourd’hui ,que ce soit du point de vue économique, politique, dans le domaine de l’éducation, de la santé, des rapports hommes-femmes, enfants-adultes, et encore entre les différents peuples du Sud au Nord, de l’Ouest à l’Est, etc.

Nos activités Bibliothèque - Centre de documentation
Actuellement (printemps 2014), nous avons un fond d'environ 12 000 volumes*. Nous les avons hérités par des dons de la part de plusieurs associations, parmi lesquelles la revue mensuelle Silence, Économie et humanisme, la Bibliothèque du Tiers Monde, l'Atelier de création libertaire et la librairie À plus d'un titre. Ce fonds s’enrichit régulièrement par des dons individuels provenant de personnes proches de notre démarche, et toujours par le biais de Silence dont nous gérons les archives. Notre bibliothèque compte plus de 4100 titres de revues, bulletins et autres magazines, ce qui représente quelque 50 000 numéros*. L'indexation de l'ensemble de ces ouvrages est presque terminée.
La Bibliothèque est fréquentée par des habitant‑e‑s du quartier, mais aussi par des militant‑e–s et chercheurs dont les préoccupations principales sont l'écologie, les mouvements sociaux et l'histoire et l'évolution de la Croix‑Rousse (premier et quatrième arrondissement), mais aussi par des étudiant-e-s.
* Ces ouvrages sont librement consultables sur place.

Lieu de rencontres
Ouvert aux associations de quartier, mais aussi aux groupes et mouvements politiques sensibles à la pensée et aux pratiques alternatives, le CEDRATS met à disposition ses locaux pour des réunions, assemblées générales, présentations d'activités, de livres ou simplement des permanences de groupes en formation. Le CEDRATS n'ayant pas pour vocation d'héberger telle ou telle association, groupe ou mouvement, il reste néanmoins ouvert à toutes les idées et les activités promouvant des formes de démocraties horizontales et tous les mouvements d'émancipation sociale qui se démarquent des formes hiérarchiques et autoritaires « traditionnelles  ».

Recherches académiques, recherches militantes
Toujours avec l'objectif de mettre en place des échanges sur le savoir et le savoir-faire, nous avons entamé un parcours facilitant les liens entre chercheurs académiques et chercheurs militant-e-s.Nous avons participé à l’organisation de plusieurs rencontres, séminaires,colloques, parmi lesquels :
Mon village
Pour que ces relations entre groupes, associations, mouvements et personnes ayant une démarche « alternative  » puissent se concrétiser par des échanges locaux, mais aussi internationaux, nous nous sommes engagés avec la Scighera (Milan, Italie www.scighera.org/viascighera) à favoriser la réalisation de voyages entre des acteurs de ces groupes. Ce projet, outre la réalisation de voyages auto‑organisés par tel ou tel collectif ayant comme objectif la connaissance des activités alternatives présentes dans les diverses régions d'Europe, vise aussi à enrichir nos réflexions à partir de ces exemples concrets et des échanges qui s'y établissent, pour penser à une politique du quotidien pour nos quartiers.

Expositions
Nous avons réalisé l’exposition « 50 ans de presse alternative Lyon et sa région » (que nous avons présenté dans les locaux des Archives municipales de novembre 2011 à février 2012).
En collaboration avec le CDRCP (Centre de documentation et de recherche sur la paix et les conflits) nous préparons pour novembre 2014 une nouvelle exposition « Les résistances à la guerre » dont une première partie sera présentée au salon Primevère au mois de mars..

Publications
Nous avons contribué à la publication des actes de colloques suivants :